08 août 2010

1 an

J'étais en train de me tâter, j'avais envie de m'épancher un peu, de vous faire un billet-confidence sur mon état d'esprit d'en ce moment (ben oui, désolée, ma psy est en vacances, ce serait bien que quelqu'un s'y colle à sa place :[] ).
Grosse fatigue, ces derniers jours, et comme souvent chez moi dans ces cas-là, doutes à gogo. Peut-être, tout simplement, l'accumulation de stress et de fatigue, ces derniers mois ? La décompression qui se fait maintenant ? Les vacances trop courtes ? Certains soucis qui ne dissipent pas assez vite à mon goût ? Le besoin de voir un peu plus loin que la semaine suivante, d'avoir un horizon un peu plus dégagé, et de me débarrasser de cette impression que chaque obstacle surmonté est immédiatement suivi d'un autre ?
Depuis des mois, la litanie des questions sans réponses, des vérités (?) qu'on touche du doigt l'espace d'un instant et qui se brouillent à nouveau, aussitôt. S'accrocher, se dire qu'il faut laisser le temps au temps, qu'il est encore trop tôt, que tout doucement tout deviendra plus simple, que la lumière se fera. Ou pas, mais que ça n'importera plus, enfin. Fermer les yeux, les rouvrir, passer à la suite, vite, penser à autre chose. Mange ton yaourt ! Arrêêête, tu vois bien que t'en mets partout !
Mais là, fatigue rime avec lassitude, manque d'enthousiasme, envie de pas grand chose. L'impression d'être au bord d'un gouffre sans fond à l'idée qu'en fait, on peut ne jamais réussir à se contenter de ce que l'on a, et donc à être heureux, et donc à rendre heureux autour de soi.

Bref, je tergiversais (d'ailleurs je n'ai toujours pas de règles bien définies quant à ce qui est trop perso pour être montré, raconté ici... "heureusement", la plupart du temps je manque trop de temps pour faire de ce blog ce que j'imaginais au départ (sic).

Alors, pour je ne sais déjà plus quelle raison, j'ai regardé la date, et j'ai tout de suite su. Aujourd'hui, le blog de Chonchon a un an !

Quoi qu'il en soit, et même si la régularité et l'intérêt de mes billets ne le justifient peut-être pas, ce blog n'est pas prêt de s'arrêter. Car il a joué un rôle de révélateur, de catalyseur, de déclencheur, d'accélérateur, que sais-je encore... et, à l'image du battement d'aile de papillon qui se transforme en tempête à l'autre bout de la Terre (ou un truc du genre, soyez indulgents avec moi, il est tard), il a marqué le début de toute une série de bouleversements dans ma vie. Et pas seulement symboliquement.
Et surtout, il m'a permis de rencontrer quelques personnes extraordinaires, de me rapprocher d'elles, d'échanger et de tisser avec elles des liens qui me sont devenus chers, même s'ils sont souvent (pour l'instant ?!) restés des "cyber-liens". Je pense à tous ceux que j'ai découverts, que je lis avec plaisir depuis plus ou moins longtemps, et qui me font l'immense honneur de me lire de temps en temps. Je pense notamment (dans le désordre alphabétique le plus complet et sans aucun ordre de préférence ;) à Mu et à son Cornichon au chocolat, à Tonton, à Tatie les Piles, à Diabolo Grenadine, à ma petite Mamie 80, à Jackie, à Karine, Isa... désolée pour ceux que j'oublie sûrement. Je pense aussi à tous ceux dont je sais qu'ils me lisent mais qui ne bloguent pas, et/ou qui ne commentent pas, ou peu.

Bref ! J'ai commencé à réfléchir à ce que j'allais mettre dans ce billet anniversaire. Et rien que de faire ça, je me suis sentie plus légère. CQFD. Allez, ça va bien, Chonchon, arrête de te prendre la tête (jusqu'à demain). Avant l'heure, c'est pas l'heure (donc laisse l'horizon tranquille), après l'heure, c'est plus l'heure (donc arrête de regarder derrière), et puis à 18 ans les mioches devraient réussir à manger leur yaourt sans s'en mettre partout et à mettre moins d'une heure pour s'endormir. Oui, même avec la mère indigne qu'ils se traînent, les pauvres. Bon, ben... vous en reprendrez bien pour (au moins) un an ? Allez, tous avec moi : Happy birthday to yooouuuu...

G_teau_Raph

Posté par Chon-Chon à 00:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


Commentaires sur 1 an

    Oh ben oui, on en reprend, tu parles ! Happy birthday to yooooouuuuu...

    Posté par les piles, 08 août 2010 à 14:24 | | Répondre
  • heureux anniversaire de blog !
    je ne commente pas très souvent, mais je ne rate jamais un billet, merci google reader. )
    grâce au chonchon-blog, j'ai découvert le blog de mamie 80, et je suis assez scotchée. merci pour ça !
    et je suis très flattée de figurer dans ta liste de lecture...
    à bientôt IRL, j'espère !
    (je viens d'apprendre la signification de cet acronyme, je suis la seule à avoir un train de retard ?)

    Posté par karine, 08 août 2010 à 16:10 | | Répondre
  • Joyeux anniversaire !!!

    Merci pour ton blog dont je ne loupe pas un post et qui apporte sourires et joie !

    Posté par Céline, 08 août 2010 à 20:00 | | Répondre
  • Bon anniversaire, chère Chonchon.


    Karine : "in real life" ?

    Posté par Tonton, 08 août 2010 à 23:03 | | Répondre
  • yeah
    Bah, la lignée éditoriale est par définition une chose à définition variable, et l'essentiel après tout c'est que tu trouves ton bonheur à venir t'épancher (plus ou moins) ici, de façon plus ou moins régulière.
    Happy birthday, et longue vie à ton blog !

    Posté par Lydia, 09 août 2010 à 08:25 | | Répondre
  • Oh Oh la vie n'est pas un long fleuve tranquille, Tu es encore tout près de la source et tu as déjà ren contré des remous, il y aura des méandres, des cascades, des passages calmes et sereins. N'anticipe pas trop et ne regarde pas trop en arrière, vis le présent pleinement , essuie les minois barbouillés de yaourt en râlant si tu veux....ça soulage
    Moi qui approche ai déjà beaucoup "navigué" je ne sais pas si je vais arriver à l'océan par un estuaire ou par un delta mais je ne m'en soucie guère, c'est le présent qui compte
    Merci de me compter parmi tes fidèles, je te fais plein de gros bisous de grand mère

    PS Pour Karine Merci d'aimer mon blog pourquoi pas un petit com de temps en temps ?

    Posté par 80alattaque, 09 août 2010 à 08:54 | | Répondre
  • Wha commenter ce beau billet après notre cyber 80 c'est dur !!
    Alors je me tais et je souffle avec toi !! Happy one Chonchon !

    Posté par Murielle, 09 août 2010 à 12:46 | | Répondre
  • Lectrice pas toujours assidue, mais fidèle quand même!!! J'en reprend volontier pour une année!
    ( j'aime bien ce petit cote sans queue ni tête... Ça ressemble a la vraie vie, avec une personne derrière, une belle personne a mon avis)

    Posté par Celinevie, 09 août 2010 à 21:05 | | Répondre
  • Happy birthday chonchonne !
    Pauline, lectrice occasionnelle et sans blog !!

    Posté par pauline melimelo, 09 août 2010 à 22:03 | | Répondre
  • déjà un an ?!! je crois que je te suis depuis le début, faut dire que mon blog n'est pas tellement plus vieux que le tiens.
    j'aime bien ce que tu écris ds ton billet, je me reconnais aussi ! pas tjrs facile de vivre au présent sans être tenté de se retourner sans arrêt et sans anticiper les pbs (championne pr ça, moi !!), pas évident d'être heureux simplement ! j'admire ceux qui y parviennent, qui sont "légers" ! les blogs ça nous aide, je crois, même si je suis parfois partagée -dire, montrer ou ne pas dire, ne pas montrer- ahlala ! heureusement 80 tjrs là pour nous remettre les pendules à l'heure et bien souvent, je me dis, mais oui ! c'est elle qui a raison !!! essayons de suivre son exemple, hein !? gros bisous ma chonchon et si l'envie de passer en alsace te prends, je t'accueillerai bien volontiers !

    Posté par vio, 09 août 2010 à 23:27 | | Répondre
  • J'ai eu peur un instant en lisant le début de ton billet. Ouf ! Bon anniversaire et surtout bonne continuation...

    Posté par Jackie Brown, 12 août 2010 à 03:39 | | Répondre
  • Ah ! bon anniversaire tout spécial au blog de Chonchon et la dame qui se trouve derrière tout ça... tu me touches. Saches que j'aime venir ici et prendre te tes nouvelles.
    Et je suis à l'affût de devantures décoiffantes de coiffeurs depuis que je viens te rendre visite ici...
    Tu sais quoi ? j'ai envie de te dire aussi : ne regarde pas trop derrière et ne te perds pas trop au devant. Vis au jour le jour. Demain est un autre jour. Tellement facile à dire... mais quand on y arrive, on est 100 fois plus heureux! (et tu as raison de dire ton état, avec ça aussi on se sent mieux).
    Alors welcome et courage, demain est un autre jour !
    Et oui je veux en reprendre pour 1 an minimum et... pourquoi pas oui ! aux yaourts plein la figure et partout ailleurs ! parce que ça, ça n'a pas de prix (une célibataire sans enfants qui ne nettoie pas après).

    Isa

    Posté par isa, 12 août 2010 à 23:08 | | Répondre
  • @ tous : un immense merci, vous ne pouvez pas imaginer comme vos commentaires m'ont touchée. Ca va être chouette de continuer avec vous ! La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ça c'est sûr, mais les paysages qu'on découvre et les gens qu'on rencontre en le remontant en valent sacrément la peine.

    Posté par Chonchon, 13 août 2010 à 19:18 | | Répondre
  • Je crois qu'on est censés le descendre, le fleuve. Je comprends à présent d'où te vient ton impressionnante musculature. Tout ce temps à pagayer à contre-courant !

    Posté par Tonton, 30 août 2010 à 19:21 | | Répondre
  • @ Tonton :
    Pourtant il n'était pas tard quand j'ai posté ce comm'. Aïe aïe aïe, comme je dis souvent. Cela dit, pagayer à contre-courant est une image qui me va bien, dans le sens où je me rajoute souvent des difficultés là où il n'y en a pas. Mais j'y travaille.

    Posté par Chonchon, 30 août 2010 à 22:36 | | Répondre
Nouveau commentaire